Ostéopathie – Grossesse & Bébés2018-08-14T06:41:03+00:00

Ostéopathie et grossesse

Pendant la grossesse, le corps de la femme doit en permanence s’adapter à un nouvel équilibre et d’importantes modifications corporelles surviennent progressivement tout au long des 41 semaines de grossesse. La statique de la maman, son équilibre mécanique, hormonal et tissulaire et de manière plus globale son état général sont déséquilibrés.

Un suivi ostéopathique apporte à la future maman et à son bébé un bien-être pour une grossesse harmonieuse et permet une meilleure adaptation de son organisme aux changements et aux contraintes tissulaires multiples et abdominales liés à la grossesse. Cette spécialisation ostéopathique se nomme ostéopathie obstétricale.

Lors d’une consultation ostéopathique obstétricale, un intérêt particulier est porté sur le bassin (nommé anneau pelvien) de la future maman ainsi qu’à son diaphragme. Le diaphragme, muscle principal de la respiration, a un rôle mécanique central dans la digestion, le fonctionnement du périnée, le retour du sang veineux des jambes et du bassin et dans la posture de la future maman. Bien souvent, la grossesse réduit de façon conséquente la mobilité. Un traitement de ces différents systèmes permet de corriger la posture et apporte un grand confort chez la patiente.

Une grossesse est souvent synonyme de troubles fonctionnels que l’ostéopathie obstrétricale prend en charge. Les troubles fonctionnels de la grossesse sont d’ordre :

  • Mécaniques : douleurs coccygiennes, vertébrales ou sciatique
  • Digestifs : nausées, vomissements, remontées acides, digestions difficiles
  • Uro-gynécologiques : infections urinaires, mycoses, sensations de pesanteur
  • Obstétricaux : présentations difficiles, contractions ou spasmes utérins.

L’ostéopathie obsétricale est également une bonne préparation à la naissance. Toute séquelle de traumatisme, notamment du bassin, est susceptible de perturber le bon déroulement de l’accouchement (accident de voiture, chute ancienne sur le coccyx, cicatrice d’épisiotomie, ancienne péridurale douloureuse).

L’ostéopathie ne dispense néanmoins en aucun cas la future maman d’un suivi obstétrical conventionnel. Elle s’intègre à part entière dans le suivi de la grossesse par l’équipe médicale (sage-femme, gynécologue et obstétricien).

L’ostéopathie et les bébés

De la naissance à l’adolescence, l’ostéopathie contribue largement au développement harmonieux de tout être humain. L’ostéopathie pédiatrique fait partie du suivi pluridisciplinaire entourant la naissance d’un enfant. Au sein du cabinet, nous collaborons avec les pédiatres, les centres de puériculture, les haptonomistes ainsi que les hôpitaux.

Il n’y a pas d’âge minimum pour une consultation ostéopathique. Les bébés peuvent être examinés et traités dès leur naissance. La position du foetus in utéro, l’accouchement ou encore les sollicitations post-partum (après la naissance) peuvent induire des pertes de mobilité chez le nourrisson. Ces restrictions sont susceptibles de déclencher divers troubles passagers.

Voici quelques événements pouvant impliquer une consultation ostéopathique pédiatrique:

  • Long accouchement (au-delà de 8 heures)
  • Présentation du bébé par la face, le siège ou de manière transverse
  • Naissance avec le cordon ombilical autour du cou
  • Utilisation de forceps ou de ventouse lors de l’accouchement, ou lors d’une césarienne réalisée en urgence.
  • Plagiocéphalie posturale , différents types de déformations crâniennes, asymétries du visage, torticolis.
  • Difficulté à téter
  • Troubles digestifs comme les régurgitations, les coliques ou la constipation
  • Troubles ORL : otites, écoulements nasaux
  • Agitation chez l’enfant, pleurs fréquents ou difficultés d’endormissement.

Adolescence, croissance et orthodontie

Chez les enfants et les adolescents, des consultations ostéopathiques pédiatriques peuvent être également demandées pour des troubles liés à la croissance, à la posture et à l’orthodontie. Les ostéopathes entretiennent une collaboration privilégiée avec les cabinets dentaires et orthodontiques, notamment dans le suivi des corrections orthodontiques par appareillages (bagues, monoblocs, casque,…). Les nombreuses contraintes crâniennes et vertébrales provoquées par les traitements orthodontiques ont des répercussions importantes sur la qualité de vie de l’enfant et de l’adolescent: fatigabilité, maux de tête, difficulté de concentration ou encore difficulté d’intégration familiale ou scolaire. L’ostéopathe est donc un interlocuteur privilégié entre la famille, le pédiatre et les différents intervenants socio-éducatifs. L’équilibre physique et le bien-être de l’enfant et de l’adolescent sont un motif de consultation de première importance pour la famille.

L’ostéopathe vous accompagne:

  • Futures mamans
  • Bébés
  • Enfants